FANDOM


DescriptionModifier

C'est la table des Lois des Créature Surnaturelles. Il est lourds pour les humains et léger pour les Créatures Magiques. Seul les Dieux n'ont pas à les respecter.

LoisModifier

Article 1. Toutes les Créatures Magiques doivent obéir aux lois de ce livre.
Article 2. Leurs droits sont limités aux lois, de même que leurs devoirs par la Hiérarchie
Article 3. Le non respect des lois, entraînent une baisse dans la Hiérarchie équivalente aux lois non respectés.
Article 4. Le respect des autres, se limitent à la Hiérarchie
Article 5. La Hiérarchie : elle limite l’obéissance aux lois du Livre des Lois
Article 6. L’obéissance entre créatures magiques équivaut à leurs places dans la Hiérarchie.
Article 7. On peut combattre une personne ayant un Grade dans la Hiérarchie plus élevée que le sien
Article 8. On choisit les enjeux, limités au nombre de la Hiérarchie
Article 9. On a le droit à autant d’idées que sa place dans la Hiérarchie
Article 10. Le gagnant et le perdant échange leurs grades, si cela est bénéficiaire au gagnant
Article 11. Le gagnant peut exiger du perdant des choses jusqu’à atteindre sa limite dans la Hiérarchie
Article 12. Ses limites sont le point limite où les exigences importunent trop l’exigé. La limite dépend de la différence dans la Hiérarchie (avant l’échange) :
-Différence de 1 à 5 : Niveau d’une corvée ménagère.
-Différence de 6 à 20 : Donné de l’argent (Valeur Maximum : 100 fois la différence dans la Hiérarchie, en Sesos).
-Différence de 21 à 50 : Esclave pendant un mois.
-Différence de 51 à 100 : Esclave à vie.
-Différence de 101 à 200 : Servitude totale, limite : droit de vie ou de mort, que ce soit sur le sujet de la servitude ou ses proches.
-Différence de 201 à 500 : Servitude, droit et de vie et de mort sur l’esclave et sa famille, peut choisir s’il a le droit ou pas d’avoir de la descendance.
-Différence supérieure à 501 : Droit Total.
Article 13. La loi n’est éditable que par 666. Et seulement limitée à un changement tous les 666 ans.
Article 14. Celui ou ceux qui détruise(nt) ce livre ont la peine de l’Enfer.

HistoireModifier

Un exemplaire en est la possession d'Alexander .